Formality.fr

Prévoyance invalidité et décès [CLONE]

Le contrat d’assurance prévoyance invalidité et décès vous permet en tant que dirigeant de protéger vos salariés. En tant qu'indépendant, MyFormality vous offre la possibilité de vous protéger ainsi que votre famille face aux aléas de la vie. 

Mettre en place une assurance permet en cas de décès ou d'invalidité, le versement d’un capital, d'une rente d’éducation ou d’un complément de pension de réversion.

MyFormality et son réseau d'assureurs vous accompagnent dans ces démarches et vous proposent la couverture adaptée à vos besoins. 

Nos garanties

Assistance par des professionnels

Saisie rapide en 5-10 min

Qualité aux meilleurs prix

Les solutions myformality

Prévoyance invalidité et décès [CLONE]

à partir de 99,00

Demander un devis

* champs obligatoires

Avec MyFormality, la souscription d’un contrat d’assurance prévoyance invalidité et décès devient beaucoup plus simple.

MyFormality vous propose une assurance prévoyance qui s’adapte à vos besoins. Que vous soyez dirigeant ou indépendant, il vous est possible de protéger vos salariés et de vous protéger vous-même si vous êtes indépendant. Aussi, nous vous donnons la possibilité d'assurer les familles de vos salariés et votre famille si vous êtes indépendant face aux aléas de la vie. Votre contrat d’assurance prévoyance sur-mesure est rédigé et validé par l’un de nos assureurs.

Rien de plus simple, alors n’hésitez pas !

Nous restons évidemment à votre entière disposition en cas d’éventuelles questions. Nous nous ferons un plaisir de vous aider. 

Pour nous contacter : deux options s’offrent à vous directement par téléphone au 01 84 60 70 99 ou par mail : 

 

Pourquoi mettre en place une assurance permettant le versement d’un capital décès, de rente éducation ou d’un complément de pension de réversion ? 

En fonction du statut du futur assuré concerné (Gérant majoritaire, artisan, commerçant, dirigeant salarié ou assimilé), MyFormality vous propose de mettre en place une assurance décès et invalidité qui couvrira vos salariés ainsi que leurs familles. En tant qu'indépendant, MyFormality vous couvrira ainsi que vos proches. 

 

Pourquoi mettre en place une assurance décès ?

Au moment du décès d’une personne salariée, l’Assurance maladie verse aux ayant droit une somme d’argent qui varie en fonction de la situation du défunt.   

Les proches devenant bénéficiaires sont désignés dans cet ordre : le conjoint, même séparé, le partenaire d’un pacte civil de solidarité, les enfants, ou à défaut, les ascendants (parents, grands-parents). S’il existe des bénéficiaires de même rang (par exemple, plusieurs enfants), le capital décès sera partagé entre eux.

Afin que ses proches puissent bénéficier d’un capital, qui est variable en fonction de la couverture choisie, il faut que le salarié défunt ait été dans l’une des situations suivantes dans les trois mois précédant son décès :

  • Être titulaire d’une pension d’invalidité 
  • Exercer une activité salariée
  • Avoir perçu une indemnisation par Pôle emploi (ou en avoir perçu une au cours des 12 derniers mois)
  • Être titulaire d’une rente d’accident du travail ou de maladie professionnelle qui correspond à une incapacité physique permanente d’au moins 66,66%. 

L’Assurance maladie verse un capital au décès mais cela n’est pas suffisant pour compenser la baisse de ressources engendrée par la disparition du salarié. Afin de mettre les familles de vos salariés ou votre conjoint et vos enfants à l’abri des difficultés financières et de leur permettre de maintenir leur niveau de vie, MyFormality vous conseille de souscrire à une assurance décès complémentaire qui viendra agrémenter celle de l’Assurance maladie. 

 

Pourquoi mettre en place une assurance rente éducation ?

L’assuré peut choisir de couvrir tous ou certains de ses enfants.  L’assuré doit s’assurer d’avoir lu toutes les conditions générales de son contrat ou de se renseigner auprès d’un expert. 

  • Certaines assurances prennent parfois en considération seulement la condition d’âge limite de l’enfant afin d’assurer le risque et verser la prestation. Pour l’assureur, c’est le moyen le plus simple car il peut interrompre le prélèvement de la cotisation à la date d’anniversaire limite de l’enfant.
  • Certains assureurs peuvent rajouter des conditions supplémentaires, liées à la poursuite d’études de l’enfant.

La rente éducation est versée à l’enfant lui-même s’il est majeur ou à son représentant légal s’il est mineur ou reconnu comme en état d’invalidité. 

 

Pourquoi mettre en place une assurance en complément à la pension de réversion prévue par l’assurance maladie ?

La pension de réversion prévue par l’assurance maladie correspond à la partie de la retraite dont bénéficiait et aurait dû bénéficier le défunt assuré qui est reversée à son (ses) ex-conjoints.

Des conditions doivent être réunies afin de déclencher le versement : 

  • Il n’existe pas de durée minimale de mariage
  • Il est nécessaire d’être âgé de 55 ans ou être âgé d’au moins 51 ans si le conjoint est décédé avant 2009 
  • Le remariage conserve les droits de pension à réversion 
  • Pour percevoir la pension de réversion, les ressources annuelles du conjoint survivant ne doivent pas dépasser, en 2013, 19 614,40 euros s'il vit seul, et 31 383,04 euros s'il vit à nouveau en couple
  • Le montant est de 54% de la pension avec un plafond de 10 727€/an. Si votre époux a été marié plusieurs fois, la pension de réversion doit être partagée entre vous et le (la) ou les ex-époux(ses) divorcé(e)s 

 

La condition d’âge concerne directement le conjoint survivant qui fait la demande de la pension de réversion. 

Le montant de la pension de réversion perçue par le conjoint survivant ne lui permet pas de maintenir son train de vie, c’est pourquoi il importe de souscrire un contrat complémentaire. 

 

Pourquoi mettre en place une assurance couvrant l’arrêt de travail et/ou l’invalidité suite à une maladie ou un accident ? 

Un arrêt de travail impacte forcément les revenus de vos salariés ou directement les vôtres si vous êtes indépendant. 

 

  • Le travailleur non salarié 

Lorsqu’un travailleur non salarié (artisan, commerçant, membre d’une profession libérale) se voit dans l’obligation de mettre un terme temporairement à son activité, cela a des conséquences non négligeables qui peuvent l’impacter lui et sa famille. Si vous êtes indépendant, free-lance : il est préférable que vous prévoyiez un complément de revenu. 

Il peut percevoir des indemnités journalières versées par l’Assurance maladie après un délai de carence de :

3 jours pour les commerçants et artisans. En cas d’arrêt de travail inférieur à 7 jours (maladie ou accident) il n’y a pas d’indemnisation 

90 jours pour les professions libérales dotées d’une garantie d’indemnités journalières maladie. 

 

  • Le travailleur salarié

Il peut percevoir jusqu’à 50% du salaire journalier de base pris en charge par la Sécurité sociale pendant 360 jours maximum après un délai de carence de 3 jours. 

Le salarié peut avoir droit à une indemnisation complémentaire de la part de l’employeur s’il cumule au moins un an d’ancienneté.