Formality.fr

Plafond fiscal LMNP

10 minutes maximum pour effectuer votre démarche

Plus de 5 200 documents et données sécurisés

Une centaine d’experts avocats, huissiers, experts-comptables, assureurs, financiers

Le statut de loueur meublé non professionnel (LMNP) comprend de nombreux avantages fiscaux Le statut fiscal du LMNP permet d'investir facilement dans un bien immobilier tout en profitant d'impôts fonciers réduits.

Défiscaliser en LMNP est toutefois soumis au respect de plusieurs conditions :

 

Les plafonds fiscaux en matière de LMNP

 

Le calcul des revenus locatifs, condition d'accès au statut de loueur en meublé non professionnel

L'accès au statut de loueur en meublé non professionnel est conditionné au respect de deux plafonds distinguant la LMNP de la LMP :

 

Le premier plafond LMNP est de 23000 euros, qui est le montant annuel des revenus locatifs meublés au delà duquel on peut basculer dans la location professionnelle.

Le second est relatif, en effet, le montant des revenus locatif ne doit pas dépasser le plafond de 50% dont le calcul s'effectue au regard du revenu total.

Ainsi, par exemple :

  • Si vous générez 22 000 € de revenus via votre location meublée, vous bénéficiez du statut de loueur non professionnel
  • Si vous générez 25 000 € de revenus locatifs et touchez 20 000 € de salaires, vous basculez dans le régime du loueur en meublé professionnel
  • Si toutefois, vous générez toujours 25 000 € de revenus locatifs et touchez 30 000€ de salaires, alors vous conservez le statut de LMNP

 

Est à noter que l'investissement dans un bien neuf permet de jouir d'autres avantages fiscaux


Le choix du régime fiscal

En matière de location meublée, le régime fiscal de principe est le régime "micro-BIC", toutefois, il est possible, soit par choix, soit en dépassant les plafonds de basculer sur le régime réel.

En LMNP, les plafonds micro bic sont les suivants :

  • 70 000 € pour la location meublée classique
  • 170 000 € pour les meublés de tourisme classé ou chambres d'hôte

 

Dans le cas du régime micro, un abattement est appliqué et automatiquement calculé par l'administration (50% pour les meublés classique et les gîtes ruraux non classé ; 71% pour les meublés de tourisme classique et chambres d'hôte), il n'est toutefois pas possible de faire déduire d'autres charges de ces revenus.

On parle aussi de régime forfaitaire dans le sens où l'imposition s'effectue sur un forfait (50% ou 71%).

Si le plafond de 70 000€ (meublé classique) ou de 170 000€ (tourisme classé ou chambres d'hôte) est dépassé, il n'est plus possible de bénéficier du régime fiscal lmnp par forfait.

 

Dans le cas du régime réel, il est possible de déduire des charges sous certaines conditions (intérêt direct de l'exploitation, correspondance à une charge effective appuyée de justifications suffisantes, comprises dans l'exercice au cours duquel elles ont étés engagées).

Le régime fiscal bascule automatiquement si les plafonds du régime micro-BIC sont atteints, il est aussi possible de demander à bénéficier de ce régime en deçà des seuils.

 

N'hésitez pas à faire appel aux experts MyFormality pour réaliser votre projet de Location meublée.