Formality.fr

Comment rédiger l'executive summary de son business plan ?

10 minutes maximum pour effectuer votre démarche

Plus de 5 200 documents et données sécurisés

Plus de 300 experts avocats, huissiers, experts-comptables, assureurs, financiers

L'executive summary va contenir les premières lignes d'un business plan (autrement appelé plan d'affaires). Même si on dit souvent qu'il ne faut pas se fier à la première impression, les lecteurs d'un business plan n'ont pas le temps de se plonger dans l'analyse d'un tel document, si les premières lignes qu'il contient semblent dénuées d'intérêt pour eux.

 

Mais comment rédiger efficacement un executive summary ? Quelles sont les erreurs à éviter ? Peut-on utiliser un executive summary template ? Voici plusieurs conseils et astuces de rédaction validés unanimement par les entrepreneurs eux-mêmes…

 

Qu'est-ce qu'un executive summary ? 

L'executive summary représente la présentation brève et concise du projet détaillé dans le business plan. Il s'agit donc de la première partie d'un plan d'affaires. Cette présentation doit donner envie aux investisseurs de poursuivre leur lecture.

 

À noter qu'il ne s'agit pas ici d'une introduction généraliste censée amener la présentation du projet dans les pages qui suivent. Dès les premières lignes de l'executive summary, aucun suspense ne doit perdurer quant à la nature du projet, sa viabilité et le besoin de financement.

 

Pourquoi l'executive summary est-il si important dans un business plan ?

L'executive summary est considéré comme l'une des parties les plus importantes du business plan, car il s'agit de la toute première approche qu'auront les potentiels investisseurs de votre projet. Ainsi, dès la lecture des premières lignes de votre business plan, les investisseurs doivent pouvoir comprendre rapidement leur intérêt à prendre part à votre projet. Il s'agit ici principalement de prouver que votre projet est viable et qu'il peut présenter un rapide retour sur investissement pour tous les investisseurs.

 

De plus, il est bon de rappeler que ces investisseurs — qu'ils soient banquier ou bien encore business angel — reçoivent de nombreux business plans d'entrepreneurs pour une demande de financement. Par conséquent, ils ne prendront que quelques minutes pour lire rapidement votre business plan et le mettre dans la pile "plan d'affaires qui méritent réflexion" ou dans la pile "plan d'affaires sans intérêt". Tout comme il est important de soigner son CV pour une candidature à un emploi, vous devez particulièrement soigner la rédaction de votre executive summary.

 

Comment bien le rédiger ?

Un executive summary représente bien souvent la seule partie du plan d'affaires qui sera lue par des investisseurs, avant de prendre la décision de rejeter votre demande de financement ou de continuer la lecture du business plan. Rares sont les investisseurs qui — après une lecture peu satisfaisante d'un executive summary — auront encore du temps à perdre à lire les autres informations présentées dans le business plan.

 

Par conséquent, vous devez faciliter le travail d'analyse des lecteurs de votre plan d'affaires, afin que ces derniers puissent adhérer à votre projet et vouloir en savoir davantage en seulement quelques minutes de lecture.

 

Le nombre idéal de pages

 La première contrainte que vous devrez respecter est le nombre de pages réservé à la rédaction de votre executive summary. En effet, même si aucun formalisme strict n'est imposé dans la rédaction d'un plan d'affaires, des usages subsistent.

 

Ainsi, le nombre idéal de pages pour un executive summary se limite à une page idéalement, deux pages maximum. Si vous dépassez les deux pages, les lecteurs de votre plan d'affaires présenteront rapidement une certaine lassitude à lire la présentation de votre projet, en craignant que le reste de votre business plan s'attarde tout autant sur des détails peu importants à leurs yeux.

 

De plus, il est inutile — et même vivement déconseillé — de "tricher" en choisissant une taille de police réduite. En effet, il vaut mieux utiliser pleinement deux pages de rédaction pour la présentation de votre projet avec une police de taille 10,11 ou 12 ; qu'une seule page avec une police de taille 8 ou 9.

 

Il est essentiel de garder à l'esprit que la lecture de cette partie du business plan doit se faire facilement et en quelques minutes seulement. Par conséquent, si vos lecteurs s'usent la vue en lisant la première partie de votre business plan, ils n'auront guère envie de continuer leur lecture sur les pages suivantes.

 

Le contenu

 Un executive summary résume brièvement et clairement le projet exposé dans le business plan. Cette partie doit contenir toutes les informations essentielles du projet, sans toutefois rentrer dans les détails trop techniques.

 

Ainsi, l'executive summary doit faire mention :

 

  • de l'activité envisagée, avec la présentation des produits ou des services mis en vente ;
  • du porteur de projet et de ses associés, avec les raisons pour lesquelles ils souhaitent développer cette entreprise ;
  • de l'état du marché et de la campagne marketing envisagée pour se démarquer de la concurrence directe ou indirecte ;
  • de la forme juridique de l'entreprise ;
  • des ressources humaines de l'entreprise ;
  • de la situation économique actuelle de l'entreprise ;
  • des perspectives de croissance ;
  • des besoins en financement ;
  • de la demande claire et précise d'une aide au financement pour ce projet.

 

Cette liste n'est pas exhaustive et d'autres sujets peuvent être abordés dans cette partie. Par exemple, dans l'executive summary d'un business plan pour la création d'un restaurant, il peut être fait mention de l'obtention d'un agrément sanitaire, afin de rassurer les investisseurs sur la viabilité du projet.

 

Cependant, il est bon de garder à l'esprit que l'executive summary doit rester un bref résumé du plan d'affaires. Par conséquent, dans cette première partie il est vivement conseillé de sélectionner les informations les plus importantes du projet.

 

La présentation

L'executive summary doit présenter la même mise en page et le même format de texte que les autres pages du business plan. Cette première partie doit également contenir une accroche qui permettra au business plan de sortir du lot. Vous devez donc choisir consciencieusement la première phrase de l'executive summary.

 

De plus, pour faciliter la lecture et ordonner toutes les informations présentées, il est essentiel de créer régulièrement des paragraphes. Idéalement, un paragraphe correspond à une information clé.

 

En outre, il est déconseillé d'utiliser du vocabulaire trop technique à ce stade du business plan. Les investisseurs doivent pouvoir saisir rapidement l'opportunité qui se présente à eux de participer au financement de ce projet. Ces derniers ne doivent pas être contraints de faire des recherches pour comprendre la signification d'un terme technique.

 

Quand le rédiger ?

Bien que cette partie doit être intégrée au tout début du business plan, il est conseillé de rédiger l'executive summary à la fin de la rédaction du plan d'affaires.

 

La raison est simple à comprendre : le porteur de projet qui se lance dans la rédaction de son executive summary doit avoir en tête toutes les informations importantes de son projet. Il sera donc plus simple de rédiger cette présentation concise du projet après la rédaction des autres parties plus détaillées du plan d'affaires.

 

Quelles sont les erreurs à éviter ?

Les principales erreurs à ne pas commettre lors de la rédaction d'un executive summary sont :

  • de survendre son projet, en valorisant excessivement les retombées économiques attendues et en omettant volontairement de faire mention de possibles contraintes (ex. : un marché très concurrentiel dans le secteur d'implantation souhaité) ;
  • de confondre investisseurs et clients, en présentant davantage la gamme de produits ou de services de l'entreprise que le projet d'entreprise lui-même ;
  • de ne pas demander clairement une demande de financement de la part des investisseurs.

 

Avant de remettre votre business plan à vos investisseurs, vous pouvez également demander conseil à nos experts-comptables et juridiques MyFormality pour la rédaction et la relecture de votre executive summary.

 

Vous pourrez ainsi proposer en toute sérénité un business plan contenant un executive summary dont le format et le contenu répondent en tous points aux principales attentes des investisseurs.